NANTES

« 100% gratuit, sans engagement, réponse rapide »

je souhaite recevoir unDEVIS GRATUIT

Demander un devis pour des travaux de serrurerie sur Nantes n'a jamais été aussi simple. Voici 3 adresses qui couvrent toute la France.

N'oubliez pas que plus vous ferez de demandes de devis et plus vous aurez de chances de trouver un prestataire qui répond à vos attentes!
Viteundevis.com
123devis.com
vos-devis.com

*La demande de devis est strictement gratuite et ne vous engage en aucun cas le client. Votre demande de devis sera envoyé à plusieurs professionnels agréés de votre région.

Magicien Lyon : la magie au cœur de la ville Lumière

Au cœur de la splendide cité de Lyon, célèbre pour sa cuisine raffinée et son riche patrimoine culturel, existe un monde envoûtant qui échappe aux lois de la réalité. C’est dans cette ville des lumières que l’art de la magie trouve son écrin, offrant une expérience extraordinaire où le mystère et la fascination se mêlent pour créer des moments inoubliables. Plongez avec nous dans cet univers captivant et découvrez comment un magicien à Lyon peut vous transporter dans un monde où l’impossible devient réalité, et où chaque instant est une invitation à l’émerveillement.

Le mystère de Lyon : découvrez le monde enchanté de la magie

La ville de Lyon, réputée à travers le monde pour sa cuisine exquise, où les saveurs gourmandes se mêlent pour créer un festin pour les sens, est également un véritable trésor pour les amateurs de mystère et d’émotions fortes. Au-delà de sa renommée gastronomique, la ville abrite en effet des trésors cachés qui suscitent l’émerveillement des habitants et des visiteurs. Parmi ces joyaux méconnus, l’art de la magie brille de mille feux, offrant une expérience extraordinaire qui transcende les frontières de l’imagination. C’est au cœur de cette cité historique et culturellement riche que les magiciens à Lyon déploient leur talent unique. Ils vous invitent à un voyage captivant, où la magie devient bien plus qu’une simple performance : elle se transforme en une source inépuisable d’émerveillement et d’inspiration, vous emportant dans un monde où les limites de la réalité s’estompent pour laisser place à l’inattendu et à l’extraordinaire. Découvrez comment ces artistes de l’illusion peuvent métamorphoser votre réalité et éveiller en vous une passion pour la magie qui transcende le temps et l’espace.

La magie : une évasion étonnante

Au cœur de Lyon, les habitants et les visiteurs peuvent s’évader de la routine quotidienne grâce à l’art magique qui prend vie dans les rues animées de la ville. Les magiciens à Lyon, véritables artisans de l’émerveillement, apportent une touche de mystère et d’évasion bienvenue à la vie urbaine trépidante qui règne dans cette métropole dynamique. Chacune de leurs performances devient une parenthèse enchantée où l’impossible devient soudainement tangible, où l’ordinaire se transforme en extraordinaire. C’est comme si, l’espace d’un instant, les lois de la réalité étaient suspendues, laissant place à un monde où l’évasion et l’émerveillement sont à portée de main. Que ce soit lors d’une promenade en soirée sur les quais du Rhône ou lors d’une pause bien méritée au cœur du Vieux Lyon, les magiciens à Lyon ont le pouvoir de vous transporter dans une dimension où l’incroyable devient la nouvelle norme.

Magicien Lyon : le créateur de moments inoubliables

Des tours époustouflants

Les magiciens lyonnais sont réputés pour leurs tours de magie époustouflants. Chaque acte est une démonstration de talent et d’ingéniosité, laissant le public en état d’émerveillement constant.

Souvenirs magiques

Les performances des magiciens à Lyon ne se limitent pas à l’instant présent. Elles créent des souvenirs magiques qui restent gravés dans la mémoire, rappelant à chacun que la magie existe dans le monde réel.

Découvrez la magie à Lyon

Au cœur de Lyon, une expérience magique vous attend. Que ce soit lors d’une soirée spéciale, d’un événement d’entreprise ou simplement d’une escapade urbaine, un magicien à Lyon peut transformer n’importe quelle occasion en une aventure extraordinaire. Laissez-vous emporter par le mystère de la magie à Lyon, où chaque acte est un rappel que l’extraordinaire peut se cacher à chaque coin de rue.

  • Vivez des moments magiques.
  • Explorez l’inconnu.
  • Embrassez l’émerveillement.

Apprenez à Jouer: Comment Lire Partition Ocarina Facilement

Bienvenue dans cette première section dédiée à l’apprentissage de la lecture des partitions pour l’ocarina. Si vous avez déjà commencé à jouer de cet instrument, vous avez sans doute remarqué que connaître les bases de la lecture de partition est essentiel pour progresser dans votre pratique. Dans cette section, nous allons aborder les fondamentaux de la lecture de partitions et vous donner des astuces pour vous améliorer rapidement.

Vous êtes prêt ? Commençons par la base : qu’est-ce qu’une partition ?

Les éléments essentiels d’une partition d’ocarina

Avant de pouvoir jouer de l’ocarina, il est crucial de comprendre les éléments essentiels d’une partition d’ocarina. Voici les symboles, notes et rythmes les plus couramment utilisés :

Symbole Description
Clé de Sol Indique la hauteur des notes sur la portée.
Noire Une note d’une durée de 1 temps.
Croche Une note d’une durée de demie-temps.
Double Croche Une note d’une durée de quart-temps.
Pause Indique une brève pause dans la musique.
Staccato Indique que la note doit être jouée brève et détachée.

Il est également important de savoir lire la durée des notes, qui peut être indiquée par des points ou des accents. Par exemple, une note avec un point ajoute la moitié de sa durée initiale.

Les méthodes pour apprendre à lire une partition d’ocarina

Pour apprendre à lire une partition d’ocarina, il est essentiel de pratiquer régulièrement. Les méthodes suivantes peuvent vous aider à améliorer votre lecture de partition :

  • Commencez par des partitions simples et progressez lentement en difficulté.
  • Pratiquez la lecture à vue en essayant de jouer une partition que vous n’avez jamais vue auparavant.
  • Utilisez des outils pédagogiques tels que des applications de reconnaissance de note ou des générateurs de partition aléatoire.
  • Recherchez des partitions gratuites en ligne pour vous entraîner à jouer une grande variété de pièces.

En gardant ces éléments à l’esprit et en pratiquant régulièrement, vous pourrez maîtriser la lecture de partition pour l’ocarina et jouer de belles mélodies.

Comment lire une tablature d’ocarina

La tablature est une alternative de notation pour la musique et peut être plus facile à lire pour certains joueurs d’ocarina, en particulier les débutants. Cela implique l’utilisation de chiffres pour indiquer les notes à jouer plutôt que de symboles de notation musicale traditionnelle. Pour lire une tablature d’ocarina, suivez ces étapes simples :

  1. Comprendre la signification des chiffres : Dans une tablature, chaque chiffre correspond à un trou sur l’ocarina. Les chiffres les plus hauts représentent les trous les plus élevés sur l’instrument, tandis que les chiffres les plus bas représentent les trous les plus bas.
  2. Examiner le rythme : Contrairement aux partitions traditionnelles, les tablatures ne fournissent pas d’informations sur la durée des notes. Cela signifie que vous devrez écouter la chanson pour déterminer le rythme et le timing des notes.
  3. Pratiquer les changements de doigtés : La tablature ne montre pas les doigtés, mais il est important de comprendre quel doigt doit être utilisé pour chaque trou. Pratiquez en combinant les nombres de la tablature avec les doigtés appropriés.

En général, la tablature est plus facile à lire pour les débutants, mais elle ne fournit pas autant d’informations que la notation traditionnelle. Il est donc recommandé d’apprendre à lire les deux afin de pouvoir jouer une plus grande variété de musique.

Astuces pour faciliter la lecture des partitions d’ocarina

Pour faciliter la lecture des partitions d’ocarina, voici quelques astuces utiles :

  • Pratiquez la lecture à vue : Essayez de lire des partitions d’ocarina que vous ne connaissez pas. Cela vous aidera à améliorer votre vitesse et votre précision.
  • Utilisez des repères mnémoniques : Créez des images mentales ou des phrases mnémoniques pour vous aider à mémoriser votre morceau.
  • Trouvez des partitions gratuites en ligne : De nombreux sites proposent des partitions d’ocarina gratuites. N’hésitez pas à les utiliser pour vous entraîner.

En appliquant ces astuces, vous pourrez améliorer significativement votre capacité à lire des partitions d’ocarina de manière fluide et efficace.

Entraînez-vous à lire les partitions d’ocarina

Pour améliorer vos compétences en lecture de partitions d’ocarina, il est essentiel de pratiquer régulièrement. Voici quelques exercices et techniques d’entraînement que vous pouvez utiliser pour vous aider :

  • Exercice de reconnaissance des notes – prenez une partition et jouez chaque note à vue sur votre ocarina. Répétez l’exercice plusieurs fois jusqu’à ce que vous puissiez jouer toutes les notes sans vous tromper.
  • Lecture de partitions en rythme – prenez une partition et jouez-la en suivant le tempo indiqué. Utilisez un métronome pour vous aider à maintenir un rythme constant.
  • Lecture de partitions à vue – prenez une partition que vous n’avez jamais vue auparavant et essayez de la jouer immédiatement. Cela vous entraînera à être plus réactif et à améliorer votre lecture à vue.

N’oubliez pas de pratiquer régulièrement et à votre propre rythme. Il est préférable de commencer avec des partitions simples et de progresser lentement vers des partitions plus difficiles.

Conseils pour interpréter les partitions d’ocarina de manière expressive

Lorsque vous lisez les partitions d’ocarina, il est important de ne pas seulement jouer les notes, mais aussi de les interpréter avec une certaine expressivité. Voici quelques conseils pour vous aider à jouer les partitions d’ocarina de manière expressive. Pensez également à vous trouver un instrument de qualité que vous trouverez ici https://instruments-du-monde.com/collections/ocarina par exemple

Concentrez-vous sur la dynamique

La dynamique est l’un des éléments les plus importants de l’expression musicale. Essayez de jouer les notes en utilisant des différences de volume pour créer un sentiment de tension et de libération. Jouez certaines parties plus fort et d’autres plus doucement pour donner plus de profondeur et de sensibilité à votre musique.

Utilisez des nuances de phrasé

Les nuances de phrasé sont des variations subtiles dans l’intensité, le temps et l’accentuation du jeu. Jouer avec ces variations peut donner de l’expression à votre musique. Essayez de jouer les notes plus longues plus doucement à la fin de chaque phrase pour ajouter une touche de fluidité et de légèreté à votre interprétation.

Ajoutez des ornements

Les ornementations sont des notes supplémentaires qui peuvent être jouées autour des notes écrites dans la partition. Ajouter des ornementations peut rendre votre jeu plus intéressant et plus expressif. Par exemple, ajouter une note supplémentaire en jouant deux notes rapidement l’une après l’autre peut ajouter un peu de brillance à votre jeu.

Écoutez différentes interprétations

Écouter différentes interprétations de la même partition peut vous donner des idées pour ajouter de l’expression à votre propre jeu. Essayez d’écouter des interprétations de différents musiciens et de différents styles pour enrichir votre compréhension du phrasé et des ornements.

En suivant ces conseils simples, vous pouvez commencer à interpréter les partitions d’ocarina de manière expressive et à donner plus de vie à votre jeu.

Conclusion

En somme, lire une partition d’ocarina peut sembler intimidant au début, mais avec ces astuces, exercices et votre pratique, vous pouvez rapidement maîtriser la lecture de la partition. N’oubliez pas de prendre votre temps, de vous entraîner régulièrement et d’avoir du plaisir à jouer votre instrument. Avec de la patience et de la persévérance, vous pouvez devenir un expert en lecture de partitions d’ocarina et jouer toutes vos chansons préférées sans difficulté!

Quelles sont les 4 notes du ukulélé ? Découvrez leur magie !

Le ukulélé est un instrument de musique unique en son genre, avec un son doux et envoûtant. Mais saviez-vous que tout cela est dû à seulement quatre notes ? Les quatre notes du ukulélé sont la base de tout ce que vous pouvez jouer sur cet instrument.

La question est donc : quelles sont ces quatre notes ? La réponse est simple : la note ré, la note fa, la note la et la note do. Ces quatre notes sont les notes ouvertes du ukulélé, et à partir de là, vous pouvez jouer n’importe quelle note en utilisant différentes positions des doigts.

Les différentes notes du ukulélé

Le ukulélé est un instrument à quatre cordes qui produit quatre notes uniques, chacune ayant sa propre sonorité et sa propre position sur le manche. Les notes du ukulélé sont G, C, E et A, et sont généralement accordées en GCEA.

La corde la plus aiguë est la corde A, suivie de la corde E, puis de la corde C et enfin de la corde G. Lorsque vous tenez votre ukulélé à la verticale, la corde la plus proche de votre visage est la corde G, tandis que la corde la plus éloignée est la corde A.

Pour jouer chaque note, vous devez placer vos doigts sur des positions de frettes spécifiques sur le manche. La note G est jouée en pressant la corde de la première case, la note C est jouée en pressant la corde de la troisième case, la note E est jouée en pressant la corde de la quatrième case, et la note A est jouée en pressant la corde de la seconde case.

Les positions des notes du ukulélé :

Note Frette
G 1
C 3
E 4
A 2

En apprenant à jouer les différentes notes du ukulélé, vous pouvez commencer à jouer des mélodies simples et à construire votre répertoire musical. Et une fois que vous avez maîtrisé les notes de base, vous pouvez commencer à explorer des techniques plus avancées pour créer des motifs de notes plus complexes et impressionnants.

Les accords de base du ukulélé

Les accords sont la base de toute musique, et le ukulélé ne fait pas exception. Les accords, constitués de plusieurs notes jouées simultanément, sont utilisés pour accompagner les mélodies ou pour jouer des chansons complètes.

Pour commencer, voici quelques-uns des accords de base les plus couramment utilisés sur le ukulélé :

Accord Doigté
Do index, frette 1 sur la corde de A ; majeur, frette 2 sur la corde de G ; annulaire, frette 3 sur la corde de C
Sol annulaire, frette 2 sur la corde de A ; index, frette 1 sur la corde de C ; majeur, frette 2 sur la corde de E
majeur, frette 2 sur la corde de A ; annulaire, frette 2 sur la corde de E ; index, frette 1 sur la corde de C

N’oubliez pas que ces doigtés ne sont que des suggestions ; il est important de trouver le doigté qui convient le mieux à votre main et votre style de jeu.

Ensuite, apprenez à passer d’un accord à l’autre en utilisant des transitions douces pour une meilleure fluidité du jeu. Vous pouvez également explorer différents accords de septième ou de neuvième pour ajouter de la variété et de la profondeur à votre jeu.

Prenez le temps de pratiquer régulièrement ces accords de base et vous serez en mesure de jouer une grande variété de chansons sur votre ukulélé en un rien de temps !

Apprendre à jouer les 4 notes du ukulélé

Pour les débutants, apprendre les quatre notes du ukulélé est un excellent point de départ pour maîtriser cet instrument fascinant. Cela peut sembler simple, mais chaque note a sa propre sonorité et sa propre technique de jeu, donc il est important de les aborder individuellement.

Les quatre notes du ukulélé sont : do – mi – sol – la. Elles correspondent aux quatre cordes du ukulélé, qui sont accordées en do, mi, sol et la respectivement. Voici comment les jouer en utilisant les doigts de la main gauche :

Note Corde Doigt
Do 4 Index
Mi 3 Majeur
Sol 2 Annulaire
La 1 Petit doigt

Une fois que vous êtes à l’aise avec chaque note individuelle, vous pouvez commencer à les jouer ensemble pour créer des mélodies et des accords. Peu importe le style de musique que vous voulez jouer, il est important de maîtriser ces quatre notes fondamentales. Avec un peu de pratique, vous pourrez jouer des chansons entières utilisant uniquement ces quatre notes.

Il est important de noter que le placement des doigts sur le manche est crucial pour jouer les notes correctement et sans bourdonnement. Assurez-vous de placer vos doigts derrière les frettes et appuyez fermement sur la corde avec le bout de vos doigts. Gardez également en mémoire que vous pouvez jouer chaque note sur différentes parties du manche pour créer des variations sonores intéressantes.

Enfin, n’oubliez pas de vous amuser et de pratiquer régulièrement. Le ukulélé est un instrument amusant et facile à jouer, mais il faut de la pratique pour maîtriser les différentes techniques. Avec un peu de temps et d’effort, vous pourrez jouer les quatre notes du ukulélé avec aisance et commencer à explorer les nombreuses possibilités offertes par cet instrument magique.

Les combinaisons d’accords avec les 4 notes du ukulélé

La magie du ukulélé réside en grande partie dans la richesse de ses combinaisons d’accords. En utilisant les quatre notes du ukulélé, on peut créer des progressions d’accords qui évoquent différents sentiments et émotions. Voici quelques exemples de combinaisons d’accords à essayer :

Combinaison d’accords Sonorité
DoMiFa Joyeux et optimiste
LaDoMi Mélancolique et poétique
FaDoSol Rock and roll et énergique

En mélangeant et en expérimentant avec ces accords de base, vous pouvez créer des mélodies uniques qui reflètent votre propre style et votre personnalité musicale. N’ayez pas peur de jouer avec les accords et de créer des progressions uniques qui vous inspirent.

Conseils pour jouer des accords avec les notes du ukulélé

Pour jouer des combinaisons d’accords avec les notes du ukulélé, voici quelques astuces utiles :

  • Pratiquez régulièrement pour améliorer votre dextérité
  • Essayez différentes positions pour trouver celle qui vous convient le mieux
  • Concentrez-vous sur l’alignement de vos doigts pour éviter les fausses notes
  • Utilisez un métronome pour vous aider à maintenir un tempo régulier
  • Écoutez attentivement la sonorité de chaque accord pour vous assurer qu’il sonne juste

En suivant ces conseils, vous devriez être en mesure de jouer des combinaisons d’accords complexes avec les quatre notes du ukulélé en un rien de temps.

L’importance des 4 notes dans la musique ukulélé

Les quatre notes du ukulélé sont la magie qui transforme cet instrument en quelque chose de vraiment unique. Chacune de ces notes a un rôle crucial à jouer dans la création de mélodies captivantes et d’accords émouvants.

La note la plus basse est le La, suivie du Do, du Mi et du Sol. Ensemble, elles créent un son riche et chaleureux qui est immédiatement reconnaissable.

Les quatre notes du ukulélé sont souvent utilisées pour créer des progressions d’accords simples mais puissantes qui peuvent susciter une grande variété d’émotions chez l’auditeur.

La note La est souvent utilisée pour créer une ambiance paisible et détendue, tandis que la note Sol peut donner un sentiment de joie et d’enthousiasme. Le Do et le Mi sont souvent utilisés pour créer des mélodies douces et mélancoliques. Cependant, ces notes peuvent être utilisées de multiples façons pour créer une variété de sensations différentes.

Que vous soyez débutant ou joueur avancé, il est important de comprendre l’importance des quatre notes du ukulélé. C’est la fondation sur laquelle la musique ukulélé est construite, et cela peut avoir un impact significatif sur la façon dont vous jouez et ressentez votre instrument.

Approfondir ses connaissances des notes du ukulélé

Pour ceux qui cherchent à aller plus loin avec le ukulélé, il existe de nombreuses façons d’approfondir ses connaissances des notes et des techniques avancées. Voici quelques idées pour vous aider à aller plus loin dans votre pratique du ukulélé.

Utiliser des harmoniques pour créer des sons plus élevés

Les harmoniques sont des notes qui sont produites en appuyant légèrement sur une corde sans la presser complètement. Cela crée un son plus élevé et plus doux que la note normale. Les harmoniques peuvent être utilisées pour ajouter de la texture et de la profondeur à une mélodie sur le ukulélé. Essayez de jouer des harmoniques sur différentes frettes pour créer des sons différents.

Essayer des bends pour ajouter de l’expression

Les bends sont une technique courante en guitare qui peut également être utilisée sur le ukulélé pour ajouter de l’expression à une mélodie. Pour utiliser cette technique, il suffit de jouer une note, puis de tirer doucement la corde pour la faire vibrer et augmenter la hauteur de la note. Les bends peuvent être utilisés pour ajouter une touche de blues ou de rock à votre jeu de ukulélé.

Expérimenter les slides pour créer des sons glissants

Les slides sont une technique de jeu courante dans de nombreux styles de musique, y compris le blues, le rock, le funk et le jazz. Pour les jouer sur le ukulélé, il suffit de jouer une note, puis de glisser doucement le doigt vers une autre frette pour changer la hauteur de la note. Les slides peuvent être utilisés pour ajouter de l’intérêt et de la dynamique à une chanson ou une mélodie sur le ukulélé.

En explorant ces techniques avancées, vous pouvez approfondir vos connaissances des notes et des sons du ukulélé, ce qui vous permettra de créer des mélodies uniques et impressionnantes. N’oubliez pas de prendre votre temps et de pratiquer régulièrement pour améliorer vos compétences et votre technique.

Astuces pour jouer les 4 notes du ukulélé avec précision

Jouer du ukulélé peut sembler facile, mais pour bien jouer les 4 notes du ukulélé, il est essentiel de pratiquer régulièrement et d’apprendre les astuces pour jouer avec précision. Voici quelques astuces pour vous aider à améliorer votre jeu et à jouer les 4 notes du ukulélé avec précision :

1. Positionnement des doigts

Le placement des doigts est crucial pour jouer les 4 notes du ukulélé avec précision. Assurez-vous de placer vos doigts correctement sur les cordes et de presser suffisamment fort pour produire une note claire. Évitez également de toucher les cordes adjacentes avec d’autres doigts, car cela peut causer un son étouffé ou une note fausse.

2. Technique de grattage

La technique de grattage joue un rôle important dans la qualité des notes produites. Évitez de gratter trop fort ou trop doucement, car cela peut produire des sons inutiles ou étouffés. Utilisez plutôt une technique de grattage régulière et fluide pour produire des notes nettes et précises.

3. Pratique de la transition des accords

La transition des accords est une compétence clé pour jouer les 4 notes du ukulélé avec précision. Pour réussir à jouer des morceaux avec fluidité, vous devez être en mesure de passer d’un accord à l’autre rapidement et sans hésitation. Pratiquez la transition des accords régulièrement pour améliorer votre jeu et jouer les 4 notes du ukulélé avec précision et facilité.

4. Entraînement régulier

Pour jouer les 4 notes du ukulélé avec précision, il est important de s’entraîner régulièrement. Pratiquez des exercices spécifiques pour améliorer votre technique de doigté et de grattage. Essayez également de jouer des morceaux simples pour mettre en pratique les compétences que vous avez acquises. Plus vous pratiquez, plus vous deviendrez à l’aise avec les 4 notes du ukulélé et plus vous pourrez jouer avec précision et confiance.

Avec ces astuces pratiques, vous serez en mesure de jouer les 4 notes du ukulélé avec précision et facilité. N’oubliez pas que la pratique régulière et la persévérance sont essentielles pour améliorer votre jeu et devenir un joueur de ukulélé accompli.

Conclusion

En somme, les quatre notes du ukulélé sont les pierres angulaires de la musique de cet instrument magique. Grâce à elles, vous pouvez créer des mélodies envoûtantes et des progressions d’accords impressionnantes.

Continuez d’explorer et de maîtriser les différentes techniques de jeu, comme les harmoniques, les bends et les slides, pour approfondir vos connaissances et créer des sons uniques.

N’oubliez pas l’essentiel

Enfin, rappelez-vous que jouer du ukulélé est avant tout une question de plaisir et de passion. Prenez le temps de vous immerger dans la musique et de ressentir la magie des notes qui résonnent sous vos doigts.

Avec de la pratique et de la persévérance, vous pourrez bientôt jouer les quatre notes et bien plus encore, pour émerveiller votre public et vous émerveiller vous-même.

Trouver un bon serrurier à Roubaix : comment faire ? Notre réponse

Vous vivez à Roubaix et avez besoin d’un bon serrurier ? Vous n’avez pas à trop vous tracasser. Cet article vous expose les principaux éléments sur lesquels tabler pour trouver votre professionnel.

Recherchez un service fonctionnel 24 h/24

C’est l’une des plus importantes recommandations si vous recherchez un bon serrurier. À l’image de SLS Serrurerie à Roubaix, votre serrurier doit toujours offrir un service 24 heures sur 24. Puisque vous ne savez jamais quand vous pourriez avoir besoin des services d’un serrurier.

Misez sur la régionalité

Si vous habitez à Roubaix, l’idéal est de trouver un serrurier dans votre région. Et pour le faire, vous avez à votre disposition la ressource Internet, une mine d’informations sur tous les sujets.

L’avantage principal qu’il y a à rechercher un serrurier régional tient non seulement au fait que les frais de déplacement sont nettement moins élevés, mais également à une rapidité d’intervention du professionnel.

Si le serrurier doit d’abord parcourir 200 ou 300 kilomètres, vous devez attendre plus longtemps pour obtenir de l’aide et vous allez payer plus cher sa prestation puisqu’il vous facturera ses frais de déplacement.

Lorsque vous appelez le serrurier, vous devez lui décrire avec la plus grande clarté le problème auquel vous êtes confronté. De cette façon, il saura emballer le bon outil et vous soulager le plus rapidement possible.

Par exemple, si vous avez verrouillé la porte et que vous avez ensuite perdu la clé, vous avez besoin d’une aide différente de celle qu’il faut quand une porte vient de claquer. 

Autres conseils pour trouver un serrurier

  • Faites attention aux pratiques de sécurité du serrurier: lors de la recherche d’un bon serrurier, il est important que vous prêtiez attention à la façon dont celui que vous avez trouvé agit et opère. Évitez un serrurier qui se présente rapidement et déverrouille une porte. Après tout, un serrurier de bonne réputation devrait d’abord vous demander votre pièce d’identité ou une sorte de preuve que vous êtes propriétaire de la maison en question.
  • Faites confiance à votre instinct : pour trouver un bon serrurier, il est parfois préférable de se fier à son instinct. Si le serrurier vous semble suspect, évitez-le à tout prix. Vous ne devriez pas prendre de risques avec quelqu’un qui a à voir avec votre sécurité.
  • Comparez les prix : si vous êtes intéressé par un serrurier en particulier, comparez ses prix avec ceux de ses concurrents. Bien qu’il soit logique de rechercher le prix le moins cher, un serrurier proposant un prix qui semble trop beau pour être vrai peut ne pas avoir à l’esprit vos intérêts.
  • Vérifiez son ancienneté dans le secteur : il faut regarder les années d’activité de l’entreprise. Une bonne idée est de trouver plusieurs entreprises ayant au moins 10 ans de service dans le secteur. Gardez à l’esprit que plus il est ancien sur le marché, meilleur sera le service offert par le serrurier que vous choisirez. De plus, dans le cas où un imprévu surviendrait au milieu des travaux, le professionnel expérimenté saura le résoudre rapidement et de manière appropriée.

Contacter un serrurier pour une urgence à Nantes ou Lyon

Vous avez égaré la clé de la serrure principale de votre maison ? La serrure de votre porte d’entrée a été forcée ? Dans l’un comme l’autre des cas, vous aurez besoin de l’aide d’un serrurier professionnel, et ce, le plus tôt possible. Si vous habitez à Nantes, la meilleure chose que vous puissiez faire, c’est contacter un serrurier de la région. Cet article vous explique comment vous devez vous y prendre pour solliciter un serrurier pour un dépannage en urgence à Nantes ou bien à Lyon.

Comment choisir son serrurier ?

Avant de solliciter des serruriers professionnels via des sites comme https://www.depannage-serrurerie-lyon.com/ ou https://www.porte-blindee-lyon.net/, vous devez passer en revue un certain nombre d’éléments importants. En effet, le fait que vous ayez besoin en urgence de l’intervention d’un serrurier à Nantes ou à Lyon ne doit pas vous amener à contacter systématiquement le tout premier numéro sur lequel vous tombez. 

Il est important que vous vous renseigniez un tantinet sur l’entreprise dont vous vous apprêtez à solliciter les services en urgence. Car en contactant à la hâte un serrurier pour une intervention rapide, vous augmentez vos chances de vous faire arnaquer

Du coup, la meilleure possibilité qui s’offre à vous pour régler votre problème de serrure, c’est d’obtenir le numéro de votre professionnel par le biais d’une connaissance (ami, voisin, etc.) qui le connaît. Le bouche-à-oreille est une excellente solution dans ces cas-là. En effet, faire appel à un artisan professionnel qui a déjà travaillé chez votre proche vous rassurera. 

Les services de renseignement sont aussi des sources d’information précieuses qui vous aideront à dénicher le bon artisan-serrurier. Sinon, sachez que vous pouvez aussi effectuer des recherches sur Internet et consulter les divers avis à cette même fin. 

Mais pour trouver un expert agréé en serrurerie qui saura vous dépanner en urgence tout en respectant la charte de qualité, il vous faudra vous rapprocher de la Chambre syndicale des artisans-serruriers. Une fois que vous avez choisi votre professionnel agréé, il ne vous reste plus qu’à lui demander un devis gratuit. Celui-ci ne doit aucunement vous lier au serrurier.

Par ailleurs, si vous tombez sur un artisan qui est employé par une entreprise spécialisée en serrurerie, n’oubliez surtout pas de lui demander le certificat de la société. Cela dit, ce n’est pas la seule question qu’il faudra lui poser.

Dépannage en urgence : Quelles questions poser au serrurier nantais ?

L’artisan-serrurier, qui doit intervenir en urgence sur la serrure de votre porte, doit vous fournir certaines informations le concernant avant le début de sa prestation. Durant votre échange téléphonique, songez donc à lui poser les bonnes questions. Renseignez-vous par exemple sur son tarif horaire. Vous l’ignorez peut-être, mais celui-ci varie généralement en fonction de l’intervention du serrurier professionnel. D’autres questions doivent également lui être posées en amont comme celles se rapportant : 

  • aux frais de déplacement ; 
  • au délai d’intervention ; 
  • à sa durée ; 
  • au délai et au mode de paiement ;
  • à la durée de garantie ;
  • etc.

En dehors de cela, il est essentiel que votre artisan-serrurier soit en mesure de vous adresser une facture mentionnant l’ensemble des prestations qu’il aura livrées. Cette facture devra comporter certaines mentions, notamment le nom et l’adresse du prestataire, la date de l’intervention, le nom ainsi que l’adresse du client. Doivent également y figurer la désignation des pièces utilisées, leur prix, leur quantité, le montant hors taxe des travaux, sans oublier le montant de la TVA et la somme totale due pour ses interventions.

Typologie des serruriers

Typologie des serruriers

Les êtres humains naissent tous différemment et possèdent des goûts et des envies différents. Cela se remarque dans leur comportement et influence aussi le choix de leur métier. Si vous avez toujours rêvé d’un métier où s’allient l’art et la sécurité, ne chercher plus. Choisissez la serrurerie. La serrurerie est un travail lié au domaine de la construction et est sollicité aussi bien par les particuliers que par les secteurs publics et privés. A l’instar de plusieurs autres disciplines, le métier de serrurier peut être scindé en plusieurs branches.

Les différentes branches du métier de serrurerie

Il existe deux (2) types de serrurerie : la serrurerie classique et la ferronnerie d’art :

La serrurerie classique est la partie de la serrurerie qui s’occupe de la fabrication, de la pose et de la réparation des serrures de sécurité. Elle intervient dans :

  • La protection des habitations à travers les fermetures des portes de garage, des rideaux roulants, etc.
  • Les serrures pour les portes, fenêtres, grilles, coffre-fort et porte blindées.

La ferronnerie d’art : elle est pratiquée par les serruriers-métalliers. Ces derniers travaillent sur de nombreux métaux parmi lesquels le fer est le principal. La ferronnerie d’art consiste à façonner les métaux pour les transformer en ouvrages utilisable en menuiserie, en charpenterie et en serrurerie. Les artisans serruriers-métalliers fabriquent :

  • Les charpentes métalliques, les couvertures en acier, l’ossature en acier des maisons,
  • Des escaliers et rampes métalliques, des grilles et portails.
  • Des ouvrages forgés à usage artistique.

Notons que la serrurerie classique et la ferronnerie d’art sont tous les deux complémentaires.

Quelques instruments du serrurier

Quelques instruments du serrurier

Il faut manger pour vivre et non vivre pour manger a-t-on coutume de dire. Pour gagner son pain quotidien et ainsi subvenir à ses besoins, l’exercice d’un métier est obligatoire. Chaque métier à ses exigences. Dans le domaine de l’artisanat, l’artisan est étroitement lié aux outils qu’il utilise. L’artisan n’a pas sa raison d’être sans ses outils. Il se sert de ces derniers pour mener à bien son travail. Le métier du serrurier consiste à fabriquer des ouvrages dans son atelier et à les poser sur les chantiers lors de la finition. A l’aide de ses outils il coupe, frappe, modèle, soude, agence les métaux grâce auxquels il confectionne ses pièces. Nous vous proposons de découvrir ici quelques outils utilisé dans la forge des serruriers.

Les outils qu’on trouve dans l’atelier du serrurier

Un outil est un objet fabriqué qui sert à agir sur la matière ou à faire un travail. Dans l’exercice de sa fonction, le serrurier travail beaucoup à la forge.il y utilise les outils suivants :

  • L’enclume : c’est une masse de fer aciéré, monté sur un billot, sur laquelle on bat les métaux. Elle comporte une ou deux pointes que l’on appelle bigorne. L’enclume permet de forger et de donner une forme définitive aux métaux préalablement chauffés ;
  • La becquette plate : elle est une pince plate, terminée en arc de cercle. La becquette permet de tenir et de manier les pièces ;
  • L’auge de pierre : c’est un récipient posé à coté du foyer et qui est rempli d’eau. On l’utilise pour arroser le feu afin de le garder à une température constante ;
  • L’archet et le foret : ils servent à percer des trous
  • La langue de carpe : c’est un poinçon en forme de losange qui sert à percer les trous à chaud ;
  • La lime : il en existe de diverses tailles et sert à limer les métaux

Il existe encore bien d’autres outils 0 utiliser par les serruriers pour travailler.

Quelle formation faire pour être serrurier ?

Quelle formation faire pour être serrurier ?

Seul le travail est libérateur a-t-on l’habitude de dire. Si vous avez envie de gagner votre vie en faisant le métier de serrurier, vous avez fait un bon choix. Le serrurier est un artisan qui fabrique des clés et des serrures mais qui crée aussi des ouvrages métalliques destinés à la menuiserie, aux charpentes et aux escaliers. Il s’occupe aussi de la ferronnerie d’art. Mais pour devenir serrurier, quelle formation devrez-vous suivre ?

Formation à suivre pour devenir serrurier

La profession de serrurier encore appelé serrurier-métallier n’est praticable qu’après l’obtention d’un brevet ou d’un certificat. En effet les formations dans ce domaine sont très diverses et variées. Les diplômes délivrées  commencent du Certificat d’Aptitude Professionnel (CAP) et vont jusqu’au Brevet de Technicien Supérieur (BTS). Pour être serrurier, vous devez avoir l’un des diplômes suivants:

  • Certificat d’Aptitude Professionnel (CAP) serrurier-métallier ;
  • Certificat d’Aptitude Professionnel (CAP) constructeur d’ouvrages du bâtiment en aluminium, verre et matériaux de synthèse ;
  • Certificat d’Aptitude Professionnel (CAP) ferronnier ;
  • Brevet Professionnel serrurerie métallerie ;
  • Brevet Professionnel construction d’ouvrages du bâtiment et aluminium, verre et matériaux de synthèse ;
  • Bac Professionnel du bâtiment : aluminium, verre et matériaux de synthèse ;
  • Bac Professionnel ouvrages du bâtiment : métallerie ;
  • Bac Technologique sciences et technologies industrielles, génie mécanique, option structures métalliques ;
  • Bac sciences et technologies de l’industrie et du développement durable ;
  • Brevet de Technicien Supérieur (BTS) constructions métalliques ;
  • Brevet de Technicien Supérieur (BTS) enveloppe du bâtiment : façade, étanchéité ;
  • Brevet de Technicien Supérieur (BTS) conception et réalisation en chaudronnerie industrielle ;
  • Brevet de maîtrise Serrurier métallier ;
  • Brevet de maîtrise Ferronnier

Vous pouvez également avoir un titre du ministère de l’emploi:

  • Titre métallier ;
  • Titre menuisier aluminium ;
  • Titre technicien(ne) métreur en dessinateur en métallerie serrurerie

Toutes ces formations sont disponibles un peu partout dans le pays.

Evolution des artisans serruriers-métalliers

En général, au bout d’un certain nombre d’année, les artisans serruriers-métalliers évoluent dans leur métier. Ils capitalisent des beaucoup d’expériences. Ainsi le serrurier peut devenir :

  • Dessinateur d’ouvrages ;
  • Fabriquant de pièces métalliques ;
  • Poseur de pièces métalliques ;
  • Spécialiste dans la réparation d’ouvrages existants ;
  • Chef d’atelier : il sera chargé diriger un atelier de serrurerie dans une entreprise ;
  • Chef d’équipe : il pourra diriger une ou plusieurs équipes de serrurier ;
  • Travailleur indépendant : le serrurier peut fonder sa propre entreprise afin de proposer ses prestations ;
  • Chef d’entreprise artisanale ;
  • Formateur : il pourra enseigner à toute personne désireuse d’apprendre  le métier de serrurier

Que faire après une arnaque du serrurier ?

Que faire après une arnaque du serrurier ?

La terre n’est pas occupée seulement de bonnes personnes. Il existe aussi beaucoup d’individus animé de mauvaises intentions et attirés par le gain facile de l’argent. On dénombre des escrocs dans tous les corps de métier. Ils s’enrichissent allègrement au détriment des clients. Il peut arriver qu’au cours d’un travail l’artisan serrurier vous dupe vous prend plus d’argent qu’il ne devrait. De nos jours, il existe plusieurs voies de recours pour la réparation de ce préjudice.

Démarche à suivre en cas d’arnaque du serrurier

Avant tout, il convient de vous rappelez que tous les serruriers ne sont pas honnêtes. Certains viennent avec de mauvaises intentions et font les prix suivant l’interlocuteur qu’ils ont en face d’eux. Beaucoup de clients ignorant ces pratiques déplorables se font piéger par ses vils artisans. Ces derniers créent des dommages fictifs afin de vous faire dépenser plus d’argent qu’il ne le faut.

Si vous n’êtes pas satisfait de la prestation ou du prix proposé par votre serrurier et que vous pensez avoir été victime d’un abus, les voies de recours suivantes peuvent vous aider :

  • L’envoie d’une lettre recommandée avec accusé de réception au serrurier dans le but de lui exiger votre dédommagement ;
  • Le dépôt immédiat d’une plainte au niveau du commissariat de police le plus proche de chez vous ;
  • Le dépôt immédiat d’une plainte auprès de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF). Il vous suffira de composer le 3939 pour être mit en contact avec le centre d’appels Info Service Consommation de ladite direction ;
  • La prise de contact avec les associations des consommateurs pour signaler l’abus ;
  • La prise de contact avec les associations de serruriers.

Lorsque l’arnaque survient après un dépannage, gardez toutes les pièces changées car vous les utiliserez comme éléments de preuve. Elles ne doivent en aucun cas être en la possession du dépanneur.

Où travaille le serrurier ?

Où travaille le serrurier ?

Afin de réussir sa vie, tout être humain est amené à travailler. A travers son opinion, ses envies, ses ambitions il choisi un métier et se fait former. Il peut ainsi se retrouver dans un bureau, dans un champ, dans un hôpital, dans sur la route, dans un marché ou sur un chantier. La profession de serrurier est un métier qui se pratique dans plusieurs lieux de travail. Elle va du bureau au chantier en passant par l’atelier.

Tout commence au bureau

Le métier de serrurier est un métier qui comme la plupart des autres métiers, requiert une organisation minutieuse.

  • A cet effet dès l’obtention de son diplôme, le serrurier doit en premier lieu chercher des locaux pour son entreprise naissante.
  • Il doit disposer d’un siège dans lequel il pourra accueillir ses futurs clients. Les bureaux doivent être accueillants et comporter tous les éléments nécessaires à l’exercice de la profession de serrurier. C’est au bureau que s’organise et se prépare tout le travail du serrurier.
  • Les contrats de travail y sont rédigés, les dossiers des différents clients y sont stockés. Lorsque le travail est claire et bien défini, le serrurier se rend alors à l’atelier si besoin est.

L’atelier du serrurier

C’est le lieu où l’on retrouve les machines, appareil et autres outils du serrurier. La forge, l’appareil de soudure, la poinçonneuse, la perceuse, la tronçonneuse à disque, etc. occupent l’atelier. Le serrurier trace, découpe, perce, polit, plie, meule, ajuste et soude les pièces en métal. Il en sort l’ouvrage finit et prêt à être installé sur le chantier.

La finition sur le chantier

Le chantier est la dernière étape du travail du serrurier. Il y effectue la pose et le montage des ouvrages qu’il a fabriqué dans son atelier.

Il est à noter que le serrurier peut se rendre chez ses clients pour effectuer des travaux sur les serrures des portes et fenêtres.

Les informations à faire-savoir aux clients

Les informations à faire-savoir aux clients

Il arrive souvent que l’on rentre chez soi et qu’on reste sur la porte parce que l’on n’a perdu ses clés ou parce que la serrure est bloquée. Le premier réflexe est de faire appel à un serrurier pour le dépannage. Mais de nos jours, on rencontre beaucoup de serruriers animés des mauvaises intentions qui grugent les clients. Ils mettent en places des techniques d’escroquerie afin de soutirer le maximum d’argent au client car celui-ci n’est souvent pas informé sur les tarifs en vigueur dans le secteur. Dans cet article nous vous proposons les informations que vous devez connaitre sur les prestations des serruriers.

Ce que le client doit savoir

Lorsque vous êtes confrontez à des difficultés et que vous devez contactez un serrurier pour vous dépanner, assurez vous de prendre connaissance de la règlementation en vigueur en matière de prestation de dépannage et de réparation. L’arrêté du 2 mars 1990 relatif à cette prestation exige aux entreprises de communiquer aux clients avant l’exécution de tous travaux un ordre de réparation écrit. Cet ordre doit nécessairement fournir les informations ci-après :

  • Les tarifs horaires de la main d’œuvre toutes taxes comprises (TTC):
  • Les modalités de décompte du temps passé sur le travail
  • Les prix toutes taxes confondues (TTC) de toutes les prestations proposé par le serrurier
  • Les frais de déplacement
  • Le caractère payant ou gratuit du devis
  • Le coût d’établissement du devis au cas où celui-ci serait payant
  • Toutes autres informations relatives aux conditions de payement

L’entreprise de serrurerie a l’obligation de mettre ses informations à la disposition du public en les affichant dans ses locaux. Cela permettra au client de se faire une idée sur le cout des prestations mais aussi participe à la crédibilité de la serrurerie.

Dans le cas ou le dépannage s’effectue sur le lieu de dommage, le serrurier est tenu de présenter au client avant le début du travail, l’ordre de réparation écrit comportant toutes les information précédemment citées.

Il est a noté que l’article du 2 mars 1990 ne s’applique pas dans le cas des prestations liées à un service après vente (SAV), une garantie et à un contrat d’entretien.

Les capacités du serrurier

Les capacités du serrurier

Il existe dans le monde une multitude d’activités génératrices de revenu. Chaque métier s’exerce dans des conditions particulières et vous impose un état d’esprit spécifique au travail. La serrurerie étant un métier qui s’exerce dans des conditions parfois rudes et dangereuses, elle ne saurait être pratiquée par tout le monde. Ce travail requiert des aptitudes particulières. Quelles capacités devez-vous avoir pour devenir serrurier ?

Disposition pour être un bon serrurier

Afin de réussir sa mission, le serrurier doit avoir les capacités suivantes :

  • Une aptitude à travailler en équipe, en atelier et sur un chantier : l’essentiel du travail du serrurier ne se faisant que dans ces lieux, il sera amené à cohabiter avec d’autres artisans et ouvriers. Le serrurier doit être sociable, compréhensif et jovial ;
  • Une grande capacité d’écoute : il est obligatoire de savoir écouter les clients afin de bien prendre note de ses exigences. Il doit aussi savoir écouter les instructions de ses supérieurs sur le chantier et dans l’atelier ;
  • Avoir une bonne condition physique et une bonne constitution physique : en effet il est amené parfois à travailler sur les toits et sur les échafaudages. Il portera des charges et restera debout durant plusieurs heures. L’idéal serait qu’il soit robuste et très endurant ;
  • Être méthodique dans le travail : lorsque le travail est bien organisé il est bien fait.

Les qualités précédemment citées sont les qualités principales du serrurier. Avec l’évolution des technologies, il est amené à développer d’autres aptitudes.

Les activités du serrurier

Les activités du serrurier

 Vivre heureux et survenir à ses besoins quotidiens impose d’avoir un métier. Bien choisir ce métier passe par la connaissance de tous les métiers qu’on a les capacités d’exercer. Choisir d’être serrurier revient à aimer le travail du fer, de l’acier et de plusieurs autres matériaux de construction. Mais quelle sont les activités dont s’occupe un serrurier ?

Les activités en atelier 

Le travail du serrurier se prépare tout d’abord dans son atelier. Il y fait les activités suivantes :

  • L’accueil du client : le serrurier doit disposer de locaux pour recevoir les clients.
  • Recueillir la requête du client : le client est écouté et sa demande enregistrer.
  • Évaluer la faisabilité du projet : le serrurier doit analyser les plans techniques afin de s’assurer que le projet est réalisable.
  • Faire des modèles : il réalise des modèles qu’il soumet à l’appréciation du client.
  • Le choix du métal : le serrurier doit maintenant choisir le métal qu’il devrait utiliser pour réaliser le projet.
  • Le choix des machines : il sélectionne les machines adéquates pour la réalisation du travail.
  • Le découpage du matériel choisi : ce découpage doit être adapté aux dimensions prévues dans les plans.
  • Forger et façonner les matériaux: les matériaux doivent passer à la forge pour que les modèles soient réalisés.
  • Assembler les éléments : le serrurier réunit tous les éléments du modèle et les place dans l’ordre suggéré par les plans.
  • La soudure des éléments : il se chargera de souder les éléments assemblés, ce qui commencera à donner corps au modèle.

Les activités sur le chantier

Passé l’étape de l’atelier où la requête du client a été prise en compte et le travail commencé, le serrurier se rend sur le chantier pour la dernière étape de son travail. Sur le chantier :

  • Il s’occupe du montage des pièces fabriquées en atelier. Le serrurier agence les pièces et les pose comme il convient sur le chantier.
  • Il donne l’assurance de la qualité de son travail.
  • Il rassure le client sur les garanties de réparation en cas de dommage de l’ouvrage et sur l’entretien de ces ouvrages.

Toutes ses activités sont indispensables pour tout serrurier soucieux de réussir son travail et de se faire une bonne renommée. Néanmoins, si le serrurier ne travaille pour aucune entreprise ou société et qu’il est à son propre compte, il a des obligations supplémentaires. Retenez que le serrurier indépendant doit :

  • Pouvoir gérer la comptabilité et l’administration de son travail.
  • Savoir acheter la matière première et nouer des relations avec les fournisseurs.
  • Être un bon manager et pouvoir recruter du personnel.

L’arnaque dans la serrurerie

L’arnaque dans la serrurerie

Comme dans tous les métiers de ce monde, il existe des individus véreux, sans aucuns scrupules et amateurs de gain facile. Animés de mauvaises intentions, ils grugent les clients. La coopération des serruriers regorge aussi de nombreux artisans de mauvaise foi qui sont prêt à tout pour spolier les clients. Le nombre de victime s’accroit de jour en jour et de nombreuses plaintes sont enregistrées. Nous vous proposons alors quelques méthodes pour éviter les arnaques.

Les conseils pour éviter les arnaques des serruriers

Les serruriers utilisent divers stratagèmes pour abuser de vous à cause de votre ignorance du métier ou du caractère urgent des travaux à réaliser. Ainsi certains peuvent vous proposer de faire des réparations superflues alors que vous n’en êtes pas dans le besoin. Par exemple le serrurier vous proposer de changer toute votre serrure gâtée alors qu’il ne fallait remplacer que le cylindre de la serrure. Les ouvriers arnaqueurs suggèrent des dépenses qui seront remboursées par votre assureur.

Il vous revient alors de faire très attention et d’être prudent. Les règles suivantes vous seront d’une grande utilité :

  • Renseignez vous sur la moralité des artisans auxquelles vous faite appel. Il vous faudra contacter les associations d’artisans ou vous renseigner auprès de vos voisins ;
  •  Renseigner vous par téléphone sur les frais de déplacement, les tarifs horaires et le montant d’ouverture d’une porte. A cet effet soyez attentif à la réaction du serrurier. S’il n’est pas convainquant ou semble hésiter, laissez-le. Au cas où vous le ferez venir quand même, assurez vous encore des prix avant qu’il ne commence le travail ;
  • Si la prestation est au-dessus de 150 euros, la loi oblige le serrurier à vous faire un devis. Néanmoins vous ne perdez rien à le demander même si le de la prestation n’est pas très élevé. Si vous estimez que le coût est trop élevé, ne signez pas le contrat car vous ne pourrez plus le négocier au rabais ;
  • Montrer au serrurier que vous avez un peu de connaissance dans le domaine, en plus posant des questions spécifiques ;
  • Veillez à se que l’ouvrier laisse sur place la pièce originale qu’il a changée et surtout le devis établi ;
  • Trouvez un serrurier en contrat avec une assurance est fortement conseillé ;
  • Choisir un serrurier possédant des locaux et inscrit dans une association de serrurier ;
  • Il ne faut jamais payer en liquide les prestations sans prendre une facture

Si vous respectez scrupuleusement ces consignes, vous ne risquez pas de vous faire arnaquer. Néanmoins les arnaqueurs inventent chaque jour de nouvelles combines. Soyez toujours vigilent afin de ne pas vous faire avoir.

La Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) et les devis du serrurier

La Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) et les devis du serrurier

Toute chose a un prix et le la prestation du serrurier ne déroge pas à la règle. Après s’être renseigné sur la question et après avoir trouvé un devis, la question cruciale que l’on se pose est de savoir quelles sont les taxes appliquées?  Le coût du travail du serrurier est étroitement lié à la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA). Il convient donc – puisque c’est d’argent qu’il s’agit – de prendre toutes les précautions pour ne pas dépenser plus qu’il n’en faut.

Quelle Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) est appliquée est le devis du serrurier ?

Le devis du serrurier est réalisé en fonction de plusieurs paramètres à savoir : le déplacement du serrurier, la prestation du serrurier, le matériel utilisé par le serrurier et la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA). Ce dernier élément est lié aux dispositions financière en vigueur dans le pays.

Dans le domaine de la serrurerie, deux (02) types de Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) sont appliqués. Il s’agit de :

  • La Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) classique qui est de 19,5% : elle  s’applique à toutes les prestations habituelles du serrurier.
  • La Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) réduite qui est de 5,5% : elle concerne toutes les interventions en urgence du serrurier, relatives à une effraction ou à une perte de clé.

Notons que lorsque vous avez une diminution de la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA), vous devez vérifiez qu’elle est prise en compte sur votre facture et sur le devis.

La planification des taches du serrurier

La planification des taches du serrurier

L’homme nait, grandit, vieillit et meurt. Le secret d’une vie réussie est généralement lié à son comportement vis à vis de ses semblables et à la manière dont on s’organise. De la même façon qu’une vie réussie dépend de son organisation du temps, le travail bien préparé conduit à la réussite. Dans un métier comme la serrurerie où beaucoup de taches son exécutées, il est important de savoir comment classer son travail.

Dans quel ordre s’effectue le travail du serrurier ?

Las taches du serrurier peuvent être classées en quatre (04) catégories : la préparation, la fabrication, l’installation et la maintenance.

  • La préparation du travail est l’étape la plus importante pour réussir sa prestation. Elle consiste à entrer en connaissance avec les documents, prendre note des consignes orales comme écrites. Il s’agira ensuite de choisir les outils et machines qui seront utiles pour le travail puis de définir une méthode de travail.
  • La fabrication : avant tout il faudra préparer son poste de travail et y faire venir le matériel dont on aura besoin. Suivra la fabrication proprement dite des ouvrages et leur conditionnement pour la livraison. Notons aussi qu’il ne faut pas oublier de faire la maintenance des outils de travail.
  • L’installation : c’est l’étape de vérité. Il s’agira de savoir si les ouvrages réalisés en atelier son en adéquation avec le terrain. Pour cela il faut consulter les documents du chantier et en cas de conformité, procéder à l’installation des ouvrages.
  • La maintenance est la dernière étape du travail. Le serrurier s’occupe de l’entretien, de la réparation et des éventuelles améliorations à apporter à l’ouvrage.

Le respect scrupuleux de toutes ses étapes assureront toujours au serrurier un travail de bonne qualité. Il lui revient alors de s’appliquer dans la réalisation de son métier.

La délivrance d’une note au client

La délivrance d’une note au client

Depuis des millénaires il existe les civilisations d’êtres humains qui se côtoient, s’aiment ou se haïssent. Ils opèrent des échanges, se rendent des services, se protègent, exercent des métiers. De nos jours, des métiers comme la serrurerie font se rencontrer des artisans et des clients. Les artisans serruriers offrent leur prestation à toute personne ayant des projets de construction. Les relations humaines n’étant pas souvent facile, il existe des règles à respecter avant l’établissement de tout contrat. Dans certaines circonstances et selon la nature de sa prestation, le serrurier est amené à délivrer une note à son client.

Contenu d’une note de serrurerie

La note est un document fait par le serrurier et dans lequel figure plusieurs informations relatives à la prestation du serrurier. La note doit contenir forcement les mentions suivantes :

  • La date de rédaction de la note ;
  • Le nom du serrurier ;
  • L’adresse du serrurier ;
  • Le nom du client qui sollicite le travail ;
  • La date d’exécution du travail ;
  • Le lieu d’exécution du travail ;
  • L’énumération claire de chaque prestation ;
  • Le prix de chaque prestation ;
  • Les éventuels produits fournis ou vendus ;
  • Le total de la somme à payer par le client

En cas d’établissement d’un devis précédemment accepté par le client, l’énumération des prestations n’est plus obligatoire. La note doit être rédigée en deux exemplaires dot l’une est destinée au client et l’autre au serrurier.

Description du métier de serrurier

Description du métier de serrurier

Vous aimerez travailler et gagner votre vie, faire un métier intéressant. Si vous avez pensé au métier de serrurier mais n’êtes pas suffisamment renseigné sur ce métier, plus de soucis. Nous allons faire tomber vos doutes et appréhensions en la matière. La description complète du métier de serrurier vous est proposée ici.

Que fait le serrurier ?

  • Le serrurier encore appelé serrurier-métallier est un artisan qui fabrique, monte et entretien des ouvrages réalisés à partir du fer. Comme son nom l’indique, il ne s’occupe pas seulement à la création des serrures, des clés et des gonds, mais aussi de toutes les formes de construction métallique. Comme domaine d’intervention on peut citer :
  • La serrurerie : il fabrique des rampes d’escalier, des garde-corps, des serrures pour la fermeture des maisons, portes, coffres, armoires ou objets en tous genres ;
  • La menuiserie : il intervient sur les portes, les fenêtres, les vérandas, etc. ;
  • La charpente : il intervient dans la réalisation des pylônes, des ponts, des passerelles, etc. A ce niveau, il intervient après le charpentier métallier.
  • Le mobilier d’agencement : meubles, tables, chaises, etc. ;

Le serrurier réalise entre autre :

  • Des accessoires pour orner les grilles ;
  • Des ressorts, des essieux et autres équipement de voiture ;
  • Des ouvrages de sécurisation des habitations, des balcons et des grilles ;
  • Des ouvrages en fer comme les charpentes, et potences pour rendre solide les bâtiments

Dans son atelier le serrurier dessine et lit les plans des ouvrages qu’il crée. Il découpe les pièces, les façonne, les soude à l’aide de plusieurs machines comme par exemple : la tronçonneuse à disque, la poinçonneuse, la perceuse. Il travaille dans le bruit et dans la poussière et est la plupart du temps debout. Sur le chantier, il pose les ouvrages conçus en atelier et complète quelques fois le travail des autres artisans. C’est sur le chantier qu’il est exposé à plus de risque car obligé d’effectuer des travaux en hauteur sur des toits ou sur des échafaudages.

Le serrurier intervient pour compléter le travail du ferronnier en y apportant une touche plus artistique. A cet effet, il doit connaitre l’histoire de l’art afin de créer des modèles adaptés aux goûts des clients.

Le serrurier se rend aussi chez les clients pour poser, réparer ou assurer l’entretien préventif des serrures et autres systèmes de fermeture.

Enfin, le serrurier doit maitriser le travail du fer. Connaitre les différentes qualités de fer et les techniques de forgeage est indispensable à cet artisan.

Critère pour choisir un bon serrurier

Critère pour choisir un bon serrurier

Dans ce monde tout  projet de construction ne peut se réaliser sans l’aide des professionnels du bâtiment. Il s’agit en l’occurrence des maçons, des menuisiers, des serruriers, des charpentiers, etc. Les serruriers sont des personnes généralement inconnues à qui vous confiez les serrures de nos habitations et de nos bureaux. Cette situation ne vous met pas à l’abri des éventuelles infractions auxquelles vous êtes exposés. S’assurer de la bonne moralité de votre serrurier doit représenter pour vous une priorité.

Comment reconnaitre un bon serrurier ?

Le serrurier professionnel doit être capable de réaliser les prestations ci-après :

  • Proposer aux clients les meilleures solutions de sécurisation
  • Réaliser le blindage d’une porte
  • Réaliser plusieurs types de serrures
  • Être capable de faire un devis en y incluant le temps du travail, le coût du travail et le matériel nécessaire au travail ;
  • Réaliser un double des clés
  • Défoncer une porte dont les clés sont perdues

Afin d’éviter de vous faire escroquer, vous devez comparer les tarifs pratiqués par les différents serruriers. Cela vous permettra de choisir le prix le plus raisonnable et de déterminer l’établissement le plus sérieux.

De façon générale, un bon serrurier doit montrer les garanties suivantes :

  • Une autorisation de travail : il doit se munir d’un document attestant qu’il a le droit d’intervenir chez vous
  • Le devis : le client doit savoir en détaille ce que lui coûte le travail ;
  • La ponctualité : le bon serrurier  doit exécuter les travaux dans les délais fixés ;
  • Le travail doit être adapté aux normes de sécurité en vigueur

Pour finir, assurez-vous que le serrurier n’a pas facturé des prestations inutiles et renseignez vous sur sa réputation et son expérience dans le métier.

Contexte professionnel du métier de serrurier

Contexte professionnel du métier de serrurier

Lorsque l’enfant parait, le cercle de la famille applaudit à grands cris. A fil des années, l’enfant grandi et devient indépendant. Il s’intéresse à un métier et après s’être fait formé, commence alors une carrière. S’il choisit le métier de serrurier, il travaillera sur les clés et serrures et fabriquera de nombreux ouvrages à l’aide du fer. Aussi, l’artisan serrurier doit connaitre le milieu professionnel qui l’entoure et les éventuelles évolutions que lui offre son métier.

L’environnement professionnel de la profession de serrurier

Le métier de serrurerie encore appelé serrurerie-métallerie est une spécialité professionnelle exerçant dans le secteur du bâtiment. Le serrurier peut aussi travailler dans d’autres domaines. Il exerce sa profession dans deux (2) endroits différents. Il s’agit d’abord de l’atelier où il conçoit et fabrique les ouvrages puis du chantier où il pose ses ouvrages.

Le serrurier doit être capable de travailler en tout lieu et posséder une grande capacité d’adaptation. Aussi, le métier offre une facilité d’insertion aux jeunes diplômés car il comporte de nombreux débouchés.

Évolution professionnelle du serrurier

Le serrurier-métallier façonne des métaux variés pour produire des œuvres destinées à orner les bâtiments. Il a la possibilité de se spécialiser dans la ferronnerie d’art ou dans le travail de l’aluminium. A cet effet avoir des connaissances en art serait un atout.

Au bout de quelques années d’expérience et avec l’acquisition de quelques notions en comptabilité et gestion, le serrurier peut s’installer à son propre compte.

Compétences requises pour être serrurier

Compétences requises pour être serrurier

Le métier de serrurier est un métier qui couvre de nombreux domaines qui vont de la ferronnerie à la menuiserie en passant par l’art. Cette profession regroupe de nombreux artisans qui travaillent chaque jour pour la beauté de nos maisons et édifices. Les serruriers créent pour les portes et fenêtres des serrures et des clés mais aussi façonnent les métaux pour donner une originalité aux bâtiments. Ainsi, quelles compétences doit-on avoir pour devenir serrurier ?

Les compétences d’un serrurier

Être un bon serrurier nécessite d’avoir certaines compétences particulières. Le bon serrurier doit :

  • Être Ingénieux : il doit avoir un grand esprit de créativité afin d’être capable d’imaginer les gouts et les attentes de ces clients ;
  • Être Précis : il doit être capable de prendre des mesures au millimètre près. A cet effet le serrurier doit disposer bonne acuité visuelle car il travail sur des plans ;
  • Être Attentif : à cause de la dangerosité de certains appareils qu’il utilise, le serrurier doit être très attentif et vigilant afin d’éviter tout accident ;
  • Être Adroit : à cause de la précision qu’exige le travail l’adresse du serrurier est obligatoire ;
  • Connaitre les métaux : la connaissance des métaux utilisés en serrurerie-métallerie à savoir : le fer, l’acier, l’aluminium, etc. ;
  • Avoir beaucoup de techniques : le serrurier doit connaitre les techniques utilisées pour faire le travail ;
  • Maitriser des machines : les appareils, les outils et autres objets utiles au serrurier doivent être maitrisés ;
  • Savoir lire un plan : le travail du serrurier étant lié au plan, maitriser les techniques de lecture de plan s’avère indispensable ;
  • Savoir dessiner : afin de dessiner les plans qui lui serviront pour le travail, il doit savoir dessiner ;
  • Connaitre et respecter les normes en matière de sécurité : vu qu’il fabrique des serrures, des clés, qu’il confectionne des charpentes et des rampes d’escalier, le serrurier doit être informé des exigences en matière de sécurité.

Pour mener à bien sa mission, réunir ses compétences sera un atout pour le serrurier.

Comment trouver un serrurier ?

Comment trouver un serrurier ?

La vie humaine n’est pas un paisible ruisseau sans problèmes. Pour se protéger des intempéries et autres aléas de la nature, les hommes construisent des bâtiments. Ces constructions nécessitent l’apport de divers artisans dont les serruriers. Ces derniers s’occupent de la fabrication des serrures et de beaucoup d’autres accessoires indispensable à un bâtiment. Mais où trouver les serruriers ?

Où trouver un serrurier ?

Tout d’abord il faudrait remarquer que pour tout travail de serrurerie, il convient de faire appel à un professionnel plutôt qu’à un apprenti. La recherche d’un serrurier doit passer par les voies adéquates. Il existe de nombreux moyens auxquels l’on peut faire recours. Il s’agit de :

  • L’annuaire : ce document vous renseigne sur les serruriers les plus proche de votre zone, ce qui diminue le coût de la prestation ;
  • Le bouche-à-oreille : renseignez vous auprès de vos connaissances, parents, amis, voisins, collaborateurs qui ont probablement déjà eu recours à un serrurier ;
  • Le syndicat de votre immeuble peut vous renseigner. au cas où vous seriez en location, contactez votre propriétaire ;
  • Les affiches publicitaires déposées souvent dans les boîtes aux lettres ;
  • Internet : c’est le moyen les plus rapide et le plus facile pour trouver un serrurier. Il vous suffit d’aller sur les moteurs de recherche tels que Google, Bing, etc. et de taper votre requête dans la barre de recherche. L’internet est aussi un terrain où vous pourrez rencontrer de nombreuses entreprises plus ou moins sérieuses. Visitez les fora et inspirez vous des expériences des autres ;
  • La mairie de votre localité

Le bon serrurier doit être un professionnel donc doit faire de la serrurerie son activité principale. Les serruriers circonstanciels ou occasionnels doivent à tout prix être évités. Retenez que plus le serrurier est loin de vous, plus le coût de sa prestation sera élevé.

Comment donner de la visibilité à votre entreprise de serrurerie?

Comment donner de la visibilité à votre entreprise de serrurerie?

Toutes entreprises, qu’elles soit nouvelle ou ancienne a besoin de se faire connaitre du public. Une entreprise qui est cachée ne saurait prospérer. Aussi à-t-on recourt à la publicité. C’est dans cette même logique que doit s’inscrire tout serrurier ayant de grandes ambitions pour sa structure. Il doit faire de la publicité pour faire connaitre son entreprise. Cet article propose au serrurier le contenu d’une affiche de publicité ainsi que le suggère les textes en vigueur.

Que doit mettre un serrurier dans sa publicité ?

Faire de la publicité revient à informer les potentiels clients de l’existence de sa société, afin de les inciter à solliciter vos prestations. La publicité dans le domaine de la serrurerie est généralement écrite. Ainsi suivant l’arrêté du 4 décembre 1987, elle doit informer les clients sur les points ci-après :

  • Les références de l’entreprise : il s’agit de sa dénomination, de son adresse et de sa raison sociale ;
  • Le numéro d’enregistrement de l’entreprise au registre de commerce ou dans le répertoire des métiers ;
  • Les prix toutes taxes comprises pratiqués par heure pour la main d’œuvre pour chaque type de prestation ;
  • Le prix des déplacements en cas de descente dans les locaux du client ;
  • Le caractère payant ou non payant du devis ;
  • Énoncer toute autre éventuelle condition de rémunération

Ces informations doivent figurer sur tous les supports de publicité notamment les affiches, les voitures, et même les cartes de visite.

Afin de se faire une bonne renommée dans son domaine, il est très important au serrurier de faire la publicité de son entreprise.